Superbowl sund… monday !

Rien à voir avec le Japon, mais hier soir aux USA, la nuit dernière en France, ce matin ici, c’était le superbowl, la grande finale du football américain.

Je pourrais parler des heures et des heures de ce sport, expliquer à quel point c’est le plus intéressant du monde malgré les innombrables coupures, le plus impressionnant, le plus collectif, le plus beau. Je pourrais parler du match, de mon mépris des Patriots de New England pour d’innombrables raisons, de ma haine des Seahawks de Seattle pour une seule, de la façon dont le match s’est déroulé, mais ça n’intéresserait pas grand-monde.

Et à vrai dire, ça n’intéresse même pas particulièrement une partie des gens qui assistent à cet événement en direct devant leur télévision, un rendez-vous immanquable aux Etats-Unis. En revanche, il y a bien un élément de cet événement, le plus médiatisé au monde chaque année, qui fait l’unanimité : les publicités.

logo

Les plus grandes entreprises présentes sur le marché américain dépensent des millions de dollars pour gagner le droit de s’afficher quelques secondes (minutes pour les plus riches) devant la plus grande audience au monde. Et bien sûr en tentant de surpasser les rivaux pour avoir l’impact le plus puissant sur le spectateur. Animaux parlants, femmes décolletées, casting et effets spéciaux dignes des plus grands blockbusters hollywoodiens, tous les moyens sont bons. Et le superbowl donne ainsi parfois l’occasion d’assister à de purs moments d’innovation et d’audace dans l’art de la réclame, ou tout simplement d’humour. Une publicité qui vient immédiatement à l’esprit pour illustrer cela est celle d’Apple en 1984, annonçant son premier ordinateur.

Deux chiffres peuvent suffire à résumer l’importance médiatique de ces quelques heures de spectacle purement américain : – Plus de 100 millions de téléspectateurs aux Etats-Unis seulement (quelques millions de plus de part le monde j’imagine). – Coût pour s’offrir 30 secondes de publicité : 4,5 millions de dollars.

Et alors, cette année… Il faut avouer que cette cuvée 2015, le superbowl XLIX (49), a été quelque peu décevante, que ce soit en termes de divertissement ou d’innovation. Dépression chez les hommes à idée ? En tout cas, une part non négligeable des publicités s’efforçait de jouer sur les sentiments et l’empathie pour des situations attristantes. Une autre part est tout simplement sans intérêt, comme cela arrive toujours. Le marché télé est d’ailleurs en crise et cette édition était un peu moins courue par les annonceurs que les précédentes.

Enfin il y en avait quand même quelques-unes chouettes. En voici quelques exemples amusants (enfin je trouve) même sans être la cible (c’est-à-dire américain).

La plus rétro : Snickers Danny Trejo, star de films d’action au look peu amène, s’invite dans une scène de The Brady Bunch, une série familiale des années 70…

La plus badass : Clash of Clans Un acteur badass pour un jeu mobile qui l’est tout autant… ou peut-être pas en fait (hein Kiki ?). Elle parodie les films Taken avec leur acteur dans son propre rôle.

La plus… badass bis ? Esurance… bref un truc d’assurance, on s’en fout, l’important c’est que ce soit marrant. Il faut connaître la série Breaking Bad (je pourrais arrêter cette phrase ici : il faut connaître la série Breaking Bad, point.) Bref, il faut connaître Breaking Bad pour apprécier la pub.

Say my name. Brrrr.

Pour finir… je vais mettre la plus nulle, tant dans la forme que dans le fond… la scientologie. Eh oui.

La façon dont ils empilent les mots pour expliquer qu’ils combinent le meilleur de tout pour faire le bien me fait penser à ce clip parodiant cette pratique pour notre plus grand bonheur :

Bref.

Pour ne pas finir sur cette triste publicité, quand même… La PLUS MIGNOOOOONNE de toutes les publicités du monde. (Ah et elle est pour de la bière, mais on s’en fiche toujours autant.)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s