Au pays du Soleil Levant, le soleil se couche aussi

En ce moment, il fait assez moche à Tokyo, ce qui me donne la nostalgique envie de partager quelques photos des couchers de soleil que nous avons pu admirer de notre fenêtre quand les cieux étaient plus cléments. Le mont Fuji y occupe une place de choix, chanceux que nous sommes.

Sunset_14a

L’hiver est bien plus ensoleillé au Japon qu’en France, mais nous avons quand même raté le fameux « Fuji Diamond », c’est-à-dire le moment où l’on aurait pu voir de notre fenêtre le soleil se coucher ou se lever en alignement exact avec le sommet de la montagne sacrée. On a des photos d’avant, on a des photos d’après, et on a même sans doute des photos de pendant, avec de belles lumières, mais dans les nuages… bouhouhou.

Enfin, il y a quelques jolies choses quand même. Lire la suite

Publicités

Superbowl sund… monday !

Rien à voir avec le Japon, mais hier soir aux USA, la nuit dernière en France, ce matin ici, c’était le superbowl, la grande finale du football américain.

Je pourrais parler des heures et des heures de ce sport, expliquer à quel point c’est le plus intéressant du monde malgré les innombrables coupures, le plus impressionnant, le plus collectif, le plus beau. Je pourrais parler du match, de mon mépris des Patriots de New England pour d’innombrables raisons, de ma haine des Seahawks de Seattle pour une seule, de la façon dont le match s’est déroulé, mais ça n’intéresserait pas grand-monde.

Et à vrai dire, ça n’intéresse même pas particulièrement une partie des gens qui assistent à cet événement en direct devant leur télévision, un rendez-vous immanquable aux Etats-Unis. En revanche, il y a bien un élément de cet événement, le plus médiatisé au monde chaque année, qui fait l’unanimité : les publicités.

logo

Les plus grandes entreprises présentes sur le marché américain dépensent des millions de dollars pour gagner le droit de s’afficher quelques secondes (minutes pour les plus riches) devant la plus grande audience au monde. Et bien sûr en tentant de surpasser les rivaux pour avoir l’impact le plus puissant sur le spectateur. Lire la suite

Drame de boisson : melon cream soda

Soda2

J’ai un problème dans ma vie qui tient en un mot : soda. Pas la BD, pas la série télé (pouah), la boisson gazeuse sucrée (je précise sucrée, parce que ça peut aussi vouloir dire juste eau gazeuse en anglais je crois, et une fois, quand j’étais petit, en vacances en Grèce, j’ai demandé le soda affiché par la carte du bar près de la piscine de l’hôtel et berk, de la simple eau pétillante, j’aimais pas ça, intense déception… et petit que j’étais, je n’ai rien osé dire… bouhouhou). Bref, j’adore ça, mais c’est mauvais pour la santé, pour les dents, pour tout… alors j’essaye de me limiter… Lire la suite

Sushis et ciné du futur

Il y a quelques jours, avec Kikicorky et Camille (les gens aux aventures desquels vous pouvez accéder par les liens sur le côté droit), on est retournés dans un resto de sushis, mais un spécial. C’est pas un sushi tournant c’est carrément un sushi du futur. Thème de circonstance avec le visionnage d’Interstellar ensuite.

SushiBurg1

Commande par écran tactile de sushis classiques ou spéciaux (sushi steak haché testé pour la forme, pas vraiment approuvé). Lire la suite

Cauchemar ferroviaire

Bonjour tout le monde.

Pour commencer, sachez que cet article sera un exercice de style : je vais tenter de le faire sans utiliser de mots comportant un accent. C’est le fait de le commencer sur un ordinateur muni d’un clavier japonais, qwerty, avec lequel mettre des accents est laborieux, qui me l’inspire. Je sais que vous vous ferez un malin plaisir de me signaler la moindre erreur.

Voici un gif bonus :

Lire la suite

Kaiten Sushi – fais tourner les sushis

Hey !

Hier, des amis, des amies, ma copine et moi-même sommes allés manger dans un kaiten sushi, ou sushi tournant, à Shibuya.

Imaginez les cris d'horreur de crevettes témoins de la scène...

Imaginez les cris d’horreur de crevettes témoins de la scène…

Il s’agit d’un restaurant où les sushis sont servis de manière continue par les chefs, qui disposent les petites assiettes sur un tapis roulant leur faisant effectuer un circuit autour des tablées. Les clients piochent donc sur le tapis roulant selon leur envie du moment ! Détail à connaître absolument au risque de se retrouver avec une addition un peu trop salée : le prix de chaque met est indiqué par la couleur de l’assiette. Lire la suite

Ce cher métro

Ce n’est pas mon premier voyage au Japon, mais c’est la première fois que j’y resterai si longtemps, presque un an. L’installation, les démarches administratives, tout ça a été épuisant, mais bouclé rapidement, et j’ai enfin le temps d’écrire un peu.

Ce n’est qu’une fois sorti du contexte touristique que l’on peut toucher du doigt la véritable vie d’un pays, et tenter des comparaisons avec notre vie en France (parisienne en ce qui me concerne). Ainsi, des clichés peuvent se voir confirmés tandis que d’autres s’effacent au profit d’aspects plus méconnus. La serviabilité des Japonais et les avantages pratiques de la vie au Japon sautent rapidement aux yeux. Mais plutôt que d’évoquer ces points souvent traités, de rentrer dans des analyses sociologiques ou économiques, j’aimerais évoquer une chose toute bête qui pourrait presque me donner le mal du pays : le métro. Lire la suite

Atterrissage

Je suis arrivé à Tokyo par un matin d’automne, il y a dix jours. Il pleuvait des cordes : l’un des derniers typhons de la saison nous tombait dessus. Heureusement, les plus gros dégâts s’arrêteront à Yokohama, la deuxième ville de la mégalopole.
Tiens, j’écrirai un petit article sur les saisons au Japon.

Je suis arrivé à Narita, l’aéroport international de Tokyo, situé très loin de la ville. Il me faut donc plus d’une heure et demi de trajet pour rallier mon logement dans le sud-ouest de Tokyo (Narita étant situé, bien évidemment, au nord-est). L’autre aéroport, Haneda, le plus important, récemment également ouvert aux vols internationaux, est bien plus proche. Je ferai un petit article sur les aéroports et manières de venir au Japon depuis la France aussi tiens.

Bref : je suis arrivé.