Château d’Osaka, son et lumières

Je vais parler aujourd’hui d’une toute petite partie de la ville d’Osaka, capitale économique du Kansai, le deuxième cœur du Japon après la région de Tokyo.

Juste à la fin de notre périple au mont Koya, le chemin du retour passait en effet, comme à l’aller, par Osaka. Nous en avons donc profité pour réserver quelques heures à la visite rapide de son château, et au spectacle son et lumières prévu pour à l’occasion du 400e anniversaire de la campagne d’Osaka qui vit le shogun Tokugawa éliminer définitivement le clan rival Toyotomi, réfugié dans ce château, lors de l’hiver 1614-1615. Vidéo en fin d’article ! Et l’album photo ici.

Le donjon est entièrement reconstitué en son état du XVIIe siècle et l’architecture si particulière des châteaux japonais, tout en courbes et en toits entrelacés, y est donc admirable. Le site vaut vraiment le coup d’œil.

Osaka3a

Ce que nous entendons généralement, nous, occidentaux, par « château japonais », à savoir le grand bâtiment sur la photo ci-dessus, n’est en effet que la tour principale d’un complexe fortifié bien plus étendu. Pour se faire une idée, voici une photo d’une maquette représentant l’ensemble du château d’Osaka après sa reconstruction par les Tokugawa une fois la victoire acquise :

Osaka7a

Le donjon, reconstitué dans les années 1930, n’est plus entouré par tous ces bâtiments mais surtout par des jardins qu’il faut traverser pour y accéder, en passant les deux douves très impressionnantes. Les jardins ne semblaient pas, logiquement, présenter d’intérêt en hiver, surtout pressés que nous étions, mais ils doivent être extraordinaires au printemps.

Osaka1a

Osaka2a

Osaka10a

L’intérieur du donjon, totalement moderne, est consacré à une exposition sur le château en général et sur la campagne de 1614-1615 en particulier. Malgré tout son intérêt, j’ai trouvé dommage qu’un étage ne soit pas construit dans un état proche de celui de l’époque médiévale pour en donner un aperçu. Une belle occasion manquée, à mon grand étonnement d’ailleurs, les Japonais semblant friands de reconstitutions.

Osaka5a

Osaka20a

Le dernier étage offre un panorama sur toute la ville et au passage un beau soleil couchant.

Osaka4a

Osaka9a

Il nous restait ensuite à faire la queue une bonne heure dans le froid glacial en attendant le début des illuminations. Comme souvent, nous avons trouvé notre salut dans les distributeurs de boissons chaudes. Une fois n’est pas coutume, j’ai quand même dû marcher cinq minutes pour en trouver un, puisque nous étions dans un château. Une fois l’attente terminée… nous sommes entrés dans le royaume du kitsch. Je vous épargne le pire, mais en voici un aperçu.

Osaka11a

Osaka12a

Osaka13a

Après un petit circuit dans cette débauche de lumières et de couleurs, nous avons droit à quelques petits spectacles son-lumière d’échauffement avant, enfin, le gros morceau : les illuminations sur la façade du château. Nous craignions le pire, mais le spectacle s’est avéré plutôt impressionnant. Vidéo !

Comme d’habitude au Japon, tout cela était entouré de stands vendant souvenirs, boissons et surtout (toujours comme d’habitude au Japon) de nourriture !

Il s’est donc agi d’une expérience très sympathique que nous sommes heureux d’avoir pu intercaler entre le Koyasan et le shinkansen du retour. Je vous laisse avec quelques dernières photos, bye bye !

Osaka15a

Osaka17a

Osaka18a

Publicités

Une réflexion sur “Château d’Osaka, son et lumières

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s