Excursion d’automne numéro two : Hakone

Après la journée à Nikko, pas de répit : voici quelques mots sur un week-end à Hakone, station thermale avec vue sur le Fuji-san.

Halte aux faux espoirs : en fait de Fuji-san, nous n’en apercevrons jamais plus qu’un tout petit bout du sommet perdu dans les nuages, instant fuyant pas même capturé en photo. Après la déconvenue du mont Mitsutoge, il se dérobe à nouveau ! Mais ce fut quand même assez génial. Au programme : onsen (source chaude), vallée volcanique, bateau et pédalo sur le lac, et parade des Daimyos :

Hakone62

Comme d’habitude, un plus gros album photo sur flickr, ici.

Comme Nikko, la région de Hakone est une destination privilégiée des habitants de la mégalopole japonaise. La proximité du mont Fuji et les sources chaudes d’origine volcanique (onsen) en font un lieu de villégiature très prisé. C’est pourquoi nous pouvons remercier le mauvais temps (gros nuage posé sur le lac Ashi, averses intermittentes) le jour de notre arrivée, samedi, qui fit déserter les touristes. Nous nous sommes donc retrouvés seuls dans notre auberge (minshuku, sorte de bed & breakfast), l’onsen en plein air (rotenburo) à notre entière disposition. C’était bien.

Hakone5

Bien délassés par les nombreuses vertus de cette eau chaude naturelle, nous avons profité de l’excellent repas proposé par nos hôtes (avec entre autres écrevisses et tofu délicieux) avant de plonger dans le sommeil, en vue des deux journées marathoniennes s’annonçant.

Le lendemain, visite donc à la vallée « Owakudani », de laquelle s’élèvent des vapeurs chargées de souffre. On marche littéralement dans une vallée volcanique. Odeur de soufre exquise, mais expérience qui en vaut la peine (pas forcément pour les œufs noirs, kuro-tamago, cuits dans l’eau bouillonnante des volcans… de simples œufs durs, à la coquille certes noire).

Hakone9

Cette vallée est en altitude, où le temps était à peu près dégagé, mais plus bas, sur le lac, se complaisait toujours un gros nuage, qui ne nous découragea pas d’effectuer la traversée en super bateau pirate, pour aller visiter un « checkpoint » entièrement restauré, l’un des postes de contrôle sur la route du Tokaido (route entre Tokyo et Kyoto, axe majeur de communication), instaurés par le shogun Tokugawa pour affermir son emprise sur le pays au XVIIe siècle. J’aurais préféré du beau temps, mais la brume conférait un caractère indéniablement particulier au paysage.

Hakone20 Hakone37

Cette journée bien remplie, agrémentée d’un bon katsu-don (bol de riz couvert de porc pané, après une traversée du lac frigorifique, ce plat restera mythique dans nos mémoires) s’achèvera dans un autre minshuku traditionnel avec onsen, futon et tatamis, dans la ville de Hakone-Yumoto, terminus du train par lequel nous repartirions et lieu de l’annuelle « parade des daimyos », reproduisant le trajet qu’effectuaient les seigneurs provinciaux pour quitter et rejoindre la capitale.

Ce défilé était donc une véritable reconstitution historique fidèle du train accompagnant un seigneur féodal japonais, samurais comme porteurs, et était suivi d’une troupe de geishas menant un groupe de femmes en kimono effectuant des démonstrations de danse avec éventails, et tout et tout.

Hakone61 Hakone51

Et pour finir, un petit tour sur le lac en pédalo pour faire les jambes (parce que suivre le défilé pendant des heures ne nous suffisait pas) et admirer le torii du sanctuaire de Hakone, fièrement campé les pieds dans l’eau, ce qui peut donner une très belle photo quand le Fuji-san est visible en arrière-plan… bon, ce sera pour la prochaine fois (et mon appareil n’avait plus de batterie, je n’avais plus que mon téléphone pour photographier).

Hakonetorii

Heureusement, j’ai bientôt de meilleures photos d’un torii les pieds dans l’eau à montrer. Prochain article !

Album photo.

Publicités

6 réflexions sur “Excursion d’automne numéro two : Hakone

  1. Bravo Maxime pour le récit savoureux de tes dernières escapades en trio et les excellentes photos qui les illustrent .
    On attend la suite
    amitiés
    JC
    PS Quelle version du Sony RX 100 utilises-tu ?

    J'aime

  2. Pingback: Au pied du Fujisan (enfin !) | Tribulations bridées

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s